REPORTAGE CHEZ LES AFFREUX JOJOS:

Les Affreux Jojos

Si les principes des bonnes manières et la littérature du 18e siècle leur échappe totalement, l’humour, la dérision et l’esprit d’à-propos sont leur nourriture quotidienne. Vous l’avez deviné il s’agit des Affreux Jojos. Autour d’une table bardée de micros, leur studio est aux antennes radiophoniques ce que l’Académie française est au dictionnaire. C’est dans cette ambiance humoristique que l’association BOAZ’ART était là pour réaliser un reportage sur ces producteurs du rire.Reportage qui sera largement diffusé dans de nombreux sites grâce à la camera de Roland Alibert qui ne pouvait filmer qu’avec un objectif et un micro rouges de stupeur au vu de ce qu’ils pouvaient voir et entendre. Tant qu’à l’intervieweur, Jean-Philippe Mortier, garder son sérieux a été pour lui sa principale préoccupation Alors, qui sont ces Affreux Jojos ?

Créé en 1986 par 3 géants de la radio : Christo Laroque, Thierry Bœuf et Daniel Buffet, Les Affreux Jojos commencent sur une radio régionale R.P.M. Plus tard diffusée sur les ondes de Wit FM entre 1994 et 1998, l’émission avait connu un silence radio de quelques années. C’est le Gujanais Raymond de La Rua qui a repris l’aventure et embarqué de nouveaux chroniqueurs. Équipe d’humoristes qui sévit à la radio depuis 30 ans, Les Affreux Jojos diffusent selon les programmations de leurs stations partenaires. A travers 40 radios locales représentant 50 fréquences, les émissions couvrent 400 000 auditeurs en Aquitaine. Le principe est clair : Mettre à la disposition de chaque radio des modules qui tournent en boucle. Et quels modules ! Faites « l’humour » mais pas la guerre pourrait être la devise de ces joyeux drilles. Partant du principe que faire de l’humour comme faire l’amour rentre dans le cadre d’une nécessité hygiénique, nous avons droit dès l’ouverture de notre poste à un véritable parcours de santé.

Jean-Philippe Mortier